Outils pour utilisateurs

Outils du site


depot_local_debian

Créer un dépot local pour gérer les paquets isolés

Malgré l'énorme réserve de paquets “.deb” dans les dépots officiels de debian, on trouve toujours le besoin de télécharger un paquet isolé pour l'installer.

On peut toujours l'installer isolément, y compris avec nautilus sous root. Mais ce n'est pas très élégant.

Il est beaucoup mieux de créer un dépot local.

Attention, il ne s'agit pas de créer un “miroir” debian local, mais de gérer de façon simple et organisée quelques paquets isolés.

Mode opératoire

1- mettre les paquets isolés dans un répertoire

Par exemple:

/ressources/depotlocal/

A l'intérieur, on peut créer des sous-répertoires dans lesquels on place les paquets.

Par exemple pour ntfs-3g:

/ressources/depotlocal/ntfs-3g/ntfs-3g_1.328-2_i386.deb
/ressources/depotlocal/ntfs-3g/libntfs-3g0_1.328-2_i386.deb
/ressources/depotlocal/ntfs-3g/libfuse2_2.6.3-2_i386.deb
/ressources/depotlocal/ntfs-3g/fuse-utils_2.6.3-2_i386.deb

Pour nxserver:

/ressources/depotlocal/nxserver/nxclient_2.1.0-17_i386.deb
/ressources/depotlocal/nxserver/nxnode_2.1.0-22_i386.deb
/ressources/depotlocal/nxserver/nxserver_2.1.0-22_i386.deb

Et pour webmin:

/ressources/depotlocal/webmin/webmin_1.360_all.deb

2- créer un script shell pour mettre à jour le dépot

Dans le répertoire “depotlocal”, on crée un script shell appelé, par exemple, “updatedepot”. Ce script va créer (ou recréer s'il existe déjà) le fichier “Packages”. Ce fichier décrira les paquets présents dans le dépot. Ce n'est pas utile que ce fichier texte soit compressé: on ne gérera que quelques paquets (disons moins de 50). Et le fait qu'il ne soit pas compressé facilitera sa consultation.

#!/bin/sh
#
# script shell pour mettre a jour un depot local
# (a lancer dans le repertoire du depot)
#
find . -name "*.deb" > temp 
dpkg-scanpackages . temp > Packages
rm temp

On rend ce script exécutable. On peut le faire avec nautilus sous root ou konqueror sous root, ou en console sous root avec:

# chmod a+x /ressources/depotlocal/updatedepot

Pour la 1ère fois et à chaque fois qu'on modifie le contenu du dépot, il faut lancer l'exécution du script.

Dans une console sous root:

# cd /ressources/depotlocal
# ./updatedepot

Pour l'exemple ci-dessus, cela donne les sorties suivantes:

 ** Paquets dans l'archive mais pas dans le fichier d'override : **
  fuse-utils libfuse2 libntfs-3g0 ntfs-3g nxclient nxnode nxserver
  webmin

8 entrées écrites dans le fichier Packages.

On peut aussi lancer l'exécution de ce script par une icône placée sur le bureau, ce qui fait que nous n'aurons plus besoin de la console pour la gestion ultérieure du dépot local.

3- ajouter l'adresse du dépot local à la liste des dépots

Dans le fichier texte /etc/apt/sources.list, on ajoute:

deb file:/ressources/depotlocal ./

Il faut, bien entendu demander à votre programme de gestion de package la mise à jour:

⇒ avec synaptic, c'est “recharger” (bouton en haut à gauche)

A l'installation de l'un de ces paquets, il restera toujours un message d'alerte venant de l'absence de clé du dépot, mais si vous êtes sûr de ce que vous avez téléchargé, ce n'est pas un problème.

Lorsque l'un de ces paquets devra être modernisé, il suffira d'ajouter la nouvelle version (sans obligation d'effacer la précédente): c'est la version la plus récente qui sera prise en compte.

Et c'est tout!

Amusez-vous bien!

depot_local_debian.txt · Dernière modification: 2007/12/15 09:13 par tyrtamos

Outils de la page