Outils pour utilisateurs

Outils du site


images_iso_cd

Créer, consulter, modifier et recréer l'image ISO d'un cd

NB: le mot “gravage” n'est pas dans le dictionnaire. Je l'utilise pour distinguer l'action de graver (= le “gravage”) de son résultat (= la “gravure”).

Obtenir ou créer l'image iso

On a quelque part l'image iso d'un cd ou d'un dvd, initialement téléchargée, par exemple dans /chemin/image.iso. Rappelons qu'il est chaleureusement conseillé de vérifier que l'image téléchargée est conforme, par vérification du MD5 et comparaison avec le MD5 de l'image téléchargée aussi sur le site.

Si on n'a que le cd et pas encore l'image, on peut créer celle ci comme cela (ajustez “/dev/hdc” qui est ici l'adresse du cdrom, et créez “/chemin” avant):

# dd if=/dev/hdc of=/chemin/image.iso  

Monter l'image iso

On crée un répertoire pour accéder au contenu de l'image, par exemple:

# mkdir /media/cdiso  

On monte l'image en utilisant l'option “loop” comme ceci:

# mount -o loop -t iso9660 /chemin/image.iso /media/cdiso  

Désormais, le contenu de l'image iso est consultable sous /media/cdiso

Après consultation, il faut démonter l'image de la façon suivante:

# umount /media/cdiso  

Modifier l'image iso

Attention, l'image iso ainsi montée ne peut être modifiée directement. Si vous voulez la modifier, il faut la recopier ailleurs pour la modifier et la reconstruire ensuite. Par exemple:

# mkdir /media/cdiso2
# cp -a /media/cdiso/* /media/cdiso2  

L'image se trouve maintenant dans /media/cdiso2. On peut alors modifier ce qu'on veut dedans.

Créer ou recréer l'image iso

Après les modifs, il faut refaire une image iso avec mkisofs:

# mkisofs -J -r -v -o /chemin/image2.iso -V nom_du_cd /media/cdiso2/  

avec:

  • -J pour l'extention Joliet (compatibilité windows)
  • -r pour l'extention “Rock Ridge” (compatibilité unix-linux)
  • -v mode verbeux
  • -o suivi du nom de l'image (le /chemin/ doit exister avant!)
  • -V suivi du nom de volume du cd
  • enfin, le répertoire /media/cdiso2/ dans lequel se trouvera l'arborescence à mettre dans l'image iso.

Options supplémentaires possibles, en particulier pour un cd amorçable avec isolinux:

  • -P suivi du nom de l'éditeur (ex: -P “Suse Linux AG”)
  • -b suivi du /chemin/isolinux.bin pour l'amorçage
  • -c suivi du /chemin/boot.cat pour créer un catalogue de boot
  • -no-emul-boot : pas d'émulation de boot
  • -boot-load-size 4 : fixe la taille correcte du secteur de boot (compatibilité avec des anciens pc).
  • -boot-info-table : crée une table pour la piste d'amorçage.

Exemple pour un cd bootable, avec un contenu de cd dans /media/cdiso2/, une image attendue /chemin/imagecd.iso (/chemin/ doit exister avant), et isolinux.bin dans le répertoire /media/cdiso2/isolinux

On se place à la racine du futur cd:

# cd /media/cdiso2  

et on lance la commande suivante:

# mkisofs -J -r -v -o /chemin/imagecd.iso -V nom_du_cd -b isolinux/isolinux.bin -c isolinux/boot.cat -no-emul-boot -boot-load-size 4 -boot-info-table /media/cdiso2/  

Si on utilise isolinux pour rendre le cd bootable, ne pas oublier de configurer avant /chemin/isolinux.cfg pour lancer ce qui doit etre lancé au boot. Pour la suse, le fichier isolinux.bin vient avec le rpm “syslinux” et se trouve dans /usr/share/syslinux. La doc se trouve dans /usr/share/doc/packages/syslinux/isolinux.doc.

Il est chaleureusement conseillé de vérifier que le contenu du cd après gravage est identique au contenu qu'on a voulu graver (par calcul MD5 par exemple). C'est fait avec nero (sur windows) et k3b (sous linux) si on le demande gentiment (une case à cocher).

images_iso_cd.txt · Dernière modification: 2007/12/15 09:03 par tyrtamos

Outils de la page