Outils pour utilisateurs

Outils du site


installation_opensuse_xfce4_sur_cf_usb

Installation dans une carte mémoire ou clé USB avec le bureau léger xfce4

Objectif

Installer un linux (suse 10.0) graphique mais léger:

  • si installé sur une carte mémoire ou une clé usb, pour faire une sorte de “livecd” de dépannage, avec pour avantages la sélection des programmes et la conservation de la configuration et des données.
  • si installé sur une carte mémoire ou une clé usb, pour avoir un moyen très portable de petite bureautique (saisie de compte-rendu, navigation web, consultation pdf,…).
  • si installé sur disque dur, pour utiliser linux sur un pc ancien ayant un petit disque dur (2Go), et une puissance limitée.

Préalable

Que vous vouliez installer votre suse 10.0 sur une carte mémoire (lecteur de carte usb) ou sur une clé usb, il est nécessaire que:

  • votre carte ou votre clé puisse booter sur votre pc,
  • et que le programme d'installation de la suse la reconnaisse comme un disque dur usb (genre /dev/sda).

Si votre carte (ou votre clé) n'a que 512Mo, l'installation de la suse devra s'arrêter à la console en mode texte.

Si vous avez 1Go, la suse 10.0 avec son bureau léger xfce4 tiendra, mais tout juste: il faudra faire du “ménage” en fonction de l'utilisation exacte que vous voulez. Et bien sûr, il n'y aura pas de swap.

Si vous disposez de 2Go, Vous pouvez réserver 1,5Go au système et 0,5Mo au swap. Tout en étant limité, vous pouvez déjà faire des choses, à condition de choisir les bons programmes. Par exemple, si vous voulez un traitement de texte, choisissez “abiword” et pas “open-office”…

Réglage du bios

Le bios de votre pc doit être configuré pour l'ordre de boot suivant:

  • cdrom → carte_mémoire → disque interne

Ce qui est indiqué ici comme “carte_mémoire” change selon les pc. c'est quelquefois “disques amovibles” ou autres.

C'est important de le faire au départ de l'installation, parce que les fichiers de configuration de grub doivent rendre compte de ce réglage: ce que grub appellera “(hd0)” devra correspondre à la carte “/dev/sda”.

A noter que sur mon portable, si je débranche mon lecteur usb, le bios perd la mémoire en ce qui concerne l'ordre de boot, et replace la priorité de boot de ma carte après le disque dur interne. Il faut donc que je me rappelle que pour booter sur la carte, il faut qu'intervienne dans le bios après avoir débranché et rebranché le lecteur de carte.

Installation

L'installation est très classique, et conforme à l'installation sur un disque dur usb. Les particularités sont les suivantes.

Partitionnement

Demandez la page du partitionnement personnalisée (celle où il y a la liste complète des partitions de tous les disques du pc).

Partitionnement pour la solution 0,5Mo ou 1Go:

  • une partition principale (/dev/sda1) formatée en ext3 pour la racine (“/”)
  • pas de swap

Partitionnement pour la solution 2Go:

  • Une partition principale (/dev/sda1) de 1,5Go formatée en ext3 pour la racine (“/”)
  • Une partition principale (/dev/sda2) de 0,5Go pour le swap

D'expérience, avec une mémoire ram de 512Mo, vous pouvez travailler sans swap, auquel cas sda1 est à 2Go.

Attention au swap: si vous avez un autre linux, le programme d'installation placera d'autorité le swap sur la partition de swap de l'autre linux, ce qui n'est pas bien pour une utilisation multi-pc. Pour éviter cela, sélectionnez la ligne de la partition de swap de l'autre linux, cliquez sur modif, et demandez simplement que le montage soit sur <rien>.

Amorçage

  • Chargeur grub
  • Placez l'amorce sur /dev/sda (c'est le “mbr” de la carte sda)

Logiciels

  • Sur mon portable, il y avait un conflit causé par la sélection d'un package “thinkpad” (et c'était un portable hp). L'annulation de cet ajout a permis de résoudre le conflit.
  • Si vous êtes très limité en place, vous pouvez commencer à faire le ménage, avec des précautions.

Choix du bureau

Ni kde, ni gnome (vous n'avez pas la place) mais “autres” et choisissez “texte”.

Ajout des modules usb

L'installation se déroule en 2 temps, avec un reboot au milieu.

Pour ce reboot, il faut utiliser le cd d'install, parce que les modules usb ne sont pas chargés assez tôt dans le processus de boot.

Pour lancer la suse à moitié installé avec le cd-dvd d'installation, on fait comme cela:

  • boot du cd
  • choix “installation”
  • choix de la langue
  • acceptation de la licence
  • sur la page mentionnant “nouvelle installation”, sélectionner le bouton “autre” et le choix “amorcer un linux installé.
  • si il y a une autre linux sur la machine, le choix est proposé.

L'installation peut ainsi se dérouler jusqu'à la fin (ne rebootez pas à la fin, ou sinon, relancer de nouveau avec le cd).

Passer à yast en mode caractère (sous root) et:

  • faire: → système → éditeur de fichier sysconfig → system → kernet → INITRD_MODULES
  • ajouter les pilotes usb sur la ligne des pilotes (séparés par des espaces):
  • ehci-hcd usb-storage scsi_mod sd_mod usbcore
  • et validez
  • yast intègre ces modules dans initrd pour qu'ils soient chargés dès le début du lancement de la suse (juste après le menu grub).

Si on ne veut pas utiliser yast pour cela (→ modif directe du fichier /etc/sysconfig/kernel), il ne faut pas oublier d'activer les modif en exécutant /sbin/mkinitrd (sous root en se plaçant dans le répertoire /boot). Car sinon, l'image chargée avec le kernel au boot ne comporterait pas les pilotes. Mais il est conseillé d'utiliser yast qui se charge de tout.

C'est fait, désormais, vous avez une suse qui boote sur la carte mémoire. Mais pour l'instant, ce n'est qu'une version console texte (init 3).

Si vous n'avez qu'une carte (ou une clé) de 512Mo, ça s'arrête ici pour vous. Ce que vous venez d'installer représente environ 400Mo. Mais vous pouvez faire déjà beaucoup de chose avec ça!

Ajout et lancement du bureau xfce4

Ajout des packages relatifs au serveur x-window

Ajout avec yast des packages suivants (vous pouvez les trouver facilement avec recherche “x11”):

x11-input-synaptics (à cause du touchpad du portable)
x11-tools
xorg-x11
xorg-x11-fonts-75dpi
xorg-x11-fonts-scalable
xorg-x11-libs
xorg-x11-Mesa
xorg-x11-server
xorg-x11-server-glx
xorg-x11-Xvnc
yast2-x11
yast2-control-center
yast2-qt
xkeyboard-config
xbanner  

Je ne garantis pas que les 4 derniers sont utiles.

Au fur et à mesure que vous sélectionnez ces packages, certains autres packages sont automatiquement sélectionnés au titre des dépendances.

Ajout des packages relatifs au bureau xfce4 et à son gestionnaire de fenêtre

Ajout avec yast des packages suivants (vous pouvez les trouver facilement avec recherche “xfce”, “xf”, “gtk”):

gtk
gtk2
gtk-xfce-engine
libxfce4mcs
libxfce4util
libxfcegui4
xfcalendar
xfce4-appfinder
xfce4-desktop     (=le bureau)
xfce4-panel     (=le panneau de commande)
xfce4-panel-plugins
xfce4-session
xfce4-toys
xfce-mcs-manager
xfce-mcs-plugins
xffm    (=le navigateur de fichiers de xfce4)
xfprint     (=utilitaire d'impression
xfwm4     (=le gestionnaire de fenêtre de xfce4)
xfwm4-themes  

Au fur et à mesure que vous sélectionnez ces packages, certains autres packages sont automatiquement sélectionnés au titre des dépendances.

Configuration du serveur X

Avant de lancer le bureau, il faut lancer:

sax2  

Directement, ou par l'intermédiaire de yast (on est toujours en console texte sous root, mais sax2 va s'afficher en graphique)

L'exécution de sax2 va créer le fichier de configuration /etc/X11/xorg.conf sans lequel le serveur X ne trouvera pas la carte graphique! Ce qui serait génant pour un serveur graphique…

Lancement du bureau xfce4

Au boot de la carte, on est toujours en mode texte (niveau 3) après le login.

Pour lancer le bureau et x-windows, il suffit de faire:

startxfce4  

On devrait pouvoir lancer le bureau automatiquement au boot, mais moi, compte tenu de mon utilisation (dépannage), je préfère arriver en mode texte au boot, et ne lancer le bureau graphique que si j'en ai besoin.

Post-configuration

Ajout de logiciels

Vous faites ce que vous voulez, mais moi, j'ajoute les packages suivants:

  • nano (éditeur en console, plus facile que “vim”)
  • mc (midnight commander: très puissant; pour naviguer en console dans l'arborescence, examiner le contenu des images iso et des packages rpm!)
  • sudo (pour lancer des commandes root sans ouvrir de session root)
  • xpdf (pour consulter un document en ”.pdf“; le manuel suse par exemple…)
  • mozillafirefox (utile pour naviguer sur le web, mais aussi pour consulter le manuel xfce4)
  • xterm (console graphique)
  • xcoral (mieux que xedit)
  • w3m (un navigateur web en mode texte!)
  • gpm (pour avoir la souris en console, utilisée par certains programmes comme w3m ou mc)

Pour xterm et firefox, il faudra assurer les branchements à partir des icônes du panneau du bas de l'écran.

Pour consulter le manuel xfce4 avec le navigateur web texte “w3m”, faire:

$ w3m file:///usr/share/xfce4/doc//C/index.html  

Pour naviguer sur le web avec le navigateut web texte “w3m”, faire (par exemple):

$ w3m http://www.google.fr  

Si vous installez le package “gpm”, vous pouvez utiliser la souris en console, en particulier avec w3m (pour cliquer sur les hyperliens) et avec mc (midnight commander).

Si vous voulez faire du traitement de texte, choisissez “abiword” plutôt que openoffice (trop lourd).

Accélération des échanges avec la carte usb

[Attention: le pilotage des périphériques USB change d'une version à l'autre: ce qui suit ne marche peut-être pas sur les versions > 10.0]

Pour accélérer les échanges avec la carte, vous pouvez passer le montage de votre carte en mode asynchrone.

Pour cela, on va ajouter un fichier .fdi dans /usr/share/hal/fdi/policy/95userpolicy/ et destiné à hal:

Si le répertoire 95userpolicy n'est pas encore créé, faites:

# mkdir /usr/share/hal/fdi/policy/95userpolicy  

Créez avec vim ou nano un fichier texte nommé “ddusbasync.fdi” (par exemple), placé dans le répertoire ci-dessus, et contenant:

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<deviceinfo version="0.2">
  <device>
  <!-- montage d'un disque en mode asynchrone -->
    <match key="block.is_volume" bool="true">
      <match key="volume.fsusage" string="filesystem">
        <match key="volume.uuid" string="==UUID==">
          <merge key="volume.policy.mount_option.sync" type="bool">false</merge>
        </match>
      </match>
    </match>
  </device>
</deviceinfo>  

Il faut remplacer ”==UUID==“ par l'UUID de votre carte. Ainsi, seule votre carte sera en async, et tous les autres disques usb seront montés en “sync” (mode par défaut):

  • faire “lshal > /toto.txt”
  • reprendre le “toto.txt” dans un éditeur de texte
  • chercher la chaine ”/dev/sda1“
  • quelques lignes au dessus, vous trouvez une ligne telle que: “volume.uuid='7eb6a770-9c84-4d07-b776-4d0ee8c42b83'
  • (mais c'est l'uuid de ma carte mémoire, ça ne marchera pas chez vous!)

Si vous voulez que tous les disques usb soient “async” (c'est plus simple et plus général), remplacez:

<match key="volume.uuid" string="==UUID==">  

par:

<match key="@info.parent:storage.bus" string="usb">  

Mais n'oubliez pas alors de demander à chaque fois au système la permission de débrancher chaque disque, car sinon, vous risquez la perte de données.

Quand vous avez tout fini, relancez hal en faisant:

# rchal restart  

Sauvegarde / restauration de la carte mémoire

Si vous avez une autre utilisation de la carte mémoire (pour votre appareil photo par exemple), ou simplement par précaution, vous pouvez sauvegarder et restaurer la carte avec un autre linux installé ou un linux “livecd” (adaptez le /chemin/ et le nom de fichier que vous voulez):

Sauvegarde

# dd if=/dev/sda of=/chemin/suse100_cf2go_xfce4.bin  

Restauration

# dd if=/chemin/suse100_cf2go_xfce4.bin of=/dev/sda  
installation_opensuse_xfce4_sur_cf_usb.txt · Dernière modification: 2007/12/15 08:29 par tyrtamos

Outils de la page