Outils pour utilisateurs

Outils du site


montage_ntfg-3g

Écrire sur une partition formatée en NTFS avec ntfs-3g

On peut depuis longtemps lire sous linux les partitions qui ont été formatées sous Windows XP au format “NTFS”. Ceci grâce au pilote linux “ntfs”.

Mais on ne pouvait pas écrire, parce que Microsoft n'avait pas publié les spécifications de son formatage.

Il est maintenant possible d'écrire sur une telle partition ntfs avec un nouveau pilote: le ntfs-3g

Site de référence du ntfs-3g: http://www.ntfs-3g.org/

Téléchargement

Montage

Vous pouvez ensuite monter une partition ntfs comme suit (vous mettez la bonne adresse /dev et le répertoire /media/diskntfsusb doit exister avant le montage):

mount -t ntfs-3g /dev/sdc1 /media/diskntfsusb

et l'équivalent en ligne de montage fstab

/dev/sdc1 /media/diskntfsusb ntfs-3g default 0  0

Options de montage

Pour ce concerne les options de montage, il y a des particularités à voir dans la page man de ntfs-3g.

Le montage par default donne la possibilité à tous les utilisateurs de lire et d'écrire.

Les nom de fichiers et de répertoire comportant des accents peuvent ne pas apparaitre. Pour les faire apparaitre, il faut ajouter une option comme “locale=”. Ce qui donnerait:

/dev/sdc1 /media/diskntfsusb ntfs-3g locale=fr_FR@euro 0  0

Comme pour tous les formatages ne supportant pas les droits linux, la partition est affectée en totalité à celui qui la monte, c'est à dire root pour les montages “auto”. Mais vous pouvez vous attribuer la partition par “uid=1000,gid=1000” (vous mettez vos uid et gid!)

L'umask par defaut est “0”, mais vous pouvez réduire les droits avec umask=022 par exemple, auquel cas seul le propriétaire de la partition montée peut écrire (c'est vous avec un “uid=votreuid”).

Cas particulier des disques externes

Avec la plupart des distributions, le branchement d'un disque externe USB déclenche un montage automatique. Mais si la partition est formatée en ntfs, le montage est fait avec le pilote tradtionnel “ntfs” qui ne vous permet pas d'écrire.

La solution palliative, c'est de démonter le disque et de le remonter avec le pilote ntfs-3g. Si le démontage ne veut pas se faire, essayer de le forcer (umount -f /dev/..) à condition d'être sûr qu'il n'y a plus de transaction en cours.

La vrai solution, que je n'ai pas pour l'instant, serait de modifier les règles du montage automatique (règles udev) afin que celui se fasse désormais en ntfs-3g.

montage_ntfg-3g.txt · Dernière modification: 2007/12/15 09:24 par tyrtamos

Outils de la page