Outils pour utilisateurs

Outils du site


nautilus_root_debian

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

nautilus_root_debian [2007/12/15 09:15] (Version actuelle)
tyrtamos créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Utiliser Nautilus ou Konqueror en mode root ======
 +
 +Oui, je sais, **c'​est généralement déconseillé**!
 +
 +Je trouve, moi, que c'est plutôt la console "en root" qui est dangereuse.
 +
 +Prenons un exemple.
 +
 +Pour faire des essais, vous avez créé un répertoire /test contenant des fichiers et des répertoires cachés (=dont le nom commence par "​."​).
 +
 +Vous avez terminé vos essais, et vous voulez effacer le contenu de /test. En console sous root, vous faites:
 +
 +  # rm -R /test/.*
 +
 +Oui, mais... votre "​.*"​ contient aussi le "​.."​ qui désigne le répertoire du dessus. Et "/​test/​..",​ c'est donc la racine "/"​. Ce qui fait que votre commande, apparemment innocente, vous effacera votre linux aussi sûrement que le fameux "rm -R /*".
 +
 +Si vous ne me croyez pas, essayez avec:
 +
 +  # ls -R /test/.*
 +
 +vous verrez que ça liste tout et pas seulement le contenu de /​test!  ​
 +
 +Avec un navigateur graphique sous root, l'​effacement du contenu de /test ne comportera pas de tel piège.
 +
 +Et puis, les millions d'​utilisateurs de Windows, qui travaillent tous en "​quasi-root"​ ne passent pas leur temps à supprimer leur système avec le navigateur graphique de fichiers!
 +
 +Donc, pas de panique: n'​utilisez les navigateurs graphiques "sous root" que quand c'est vraiment nécessaire,​ et **uniquement pour les tâches d'​administration**,​ mais n'​hésitez pas à le faire.
 +
 +
 +===== Nautilus sous root =====
 +
 +Ce qui suit marche sous debian etch, mais pas sous l'​opensuse (qui n'a pas le "​gksu"​).
 +
 +Sous gnome, cherchez le navigateur de fichier dans le menu, et glissez-déposez-le sur le bureau.
 +
 +Sélectionnez l'​icône -> clic droit -> propriétés.
 +
 +Dans les propriétés,​ il faut changer 2 choses: ​
 +
 +  * le titre: mettez "​Nautilus (root)"​ par exemple
 +
 +  * le lanceur: entourez la commande de lancement présente avec des guillements,​ et mettez "​gksu"​ devant, suivi d'un espace.
 +
 +C'est fait: désormais, quand vous cliquerez sur l'​icône "​Nautilus (root)",​ il vous sera demandé le mot de passe root et vous aurez Nautilus sous root.
 +
 +Avec Nautilus sous root, quand vous sélectionnerez un fichier texte et clic droit -> éditer, l'​édition se fera sous root. Ce qui sera très pratique pour les fichiers de configuration du système.
 +
 +Sous l'​opensuse sous gnome, vous pouvez utiliser "​Midnight Commander"​ (paquet "​mc"​) à ouvrir en console sous root pour les tâches d'​administration. C'est moins confortable que Nautilus, mais c'est un très bon logiciel pour les tâches d'​administration. En particulier,​ il y a un éditeur de texte intégré qui est beaucoup plus facile à utiliser que le traditionnel "​vim"​. Et vous pouvez visionner (lecture seule) le contenu d'un fichier sans pouvoir le modifier, ce qui est très sécurisant. Et avec le paquet "​gpm",​ vous avez la souris dans mc, donc dans la console (si, si)! Il y a beaucoup d'​autres possibilités quelquefois étonnantes. Par exemple, d'​explorer une image iso non montée. Ou d'​explorer un paquet "​.deb"​ (dans debian) ou un paquet "​.rpm"​ (dans l'​opensuse).
 +
 +
 +===== Konqueror sous root =====
 +
 +Avec konqueror, on est sous KDE.
 +
 +Là, c'est plus facile, parce que ça existe déjà dans la config de base de KDE. 
 +
 +  * Pour debian, cherchez dans le menu -> système -> autres applications.
 +
 +  * Pour l'​opensuse,​ c'est dans système -> gestionnaire de fichiers
 +
 +Si vous ne le trouvez pas, c'est encore plus facile à faire que pour nautilus:
 +
 +Cherchez le navigateur de fichier dans le menu, et glissez-déposez-le sur le bureau.
 +
 +Clic droit sur l'​icône -> propriétés
 +
 +Changer le titre par "​konqueror (root)"​ par exemple
 +
 +Ensuite: onglet "​application"​ et cliquez sur "​option avancés"​. Vous cochez la case "​utilisez en tant qu'​utilisateur différent"​ et vous mettez "​root"​ dans la ligne de saisie.
 +
 +C'est tout.
 +
 +A noter que vous pouvez de la même façon lancer n'​importe quelle application graphique KDE sous root comme ça (pour lancer l'​éditeur "​kate"​ sous root, par exemple)!
 +
 +Comme pour Nautilus, la sélection d'un fichier texte pour édition vous fera éditer sous root. 
 +
 +Il y a aussi une fonction pratique qui n'​existe pas sous Nautilus: quand on est dans un répertoire,​ clic droit -> actions -> "​ouvrir un terminal ici" va ouvrir une console sous root positionnée déjà dans le répertoire en question. C'est très rapide pour appliquer une commande shell dans le répertoire.
 +
 +===== Distinguer l'​ouverture des navigateurs graphiques sous root =====
 +
 +Pour se rappeler qu'on a ouvert Nautilus ou Konqueror en mode root, il faudrait qu'ils apparaissent avec une apparence différente,​ ce qui n'est pas toujours possible. Cela dépend apparemment des distributions. ​
 +
 +Avec l'​opensuse sous KDE, il suffit de lancer "​kcontrol"​ dans une console sous root (ou d'​ouvrir une session root) pour pouvoir choisir, par exemple, une couleur différente pour l'​intérieur de la fenêtre. ​     ​
 +
 +
 +\\
 +\\
 +Voilà, c'est fini! Soyez prudent quand même!
  
nautilus_root_debian.txt · Dernière modification: 2007/12/15 09:15 par tyrtamos